Home » Le BFR, un indicateur clé de la santé financière de votre entreprise
Optimiser son BFR

Le BFR, un indicateur clé de la santé financière de votre entreprise

Le besoin en fonds de roulement (BFR) correspond à la somme nécessaire à une entreprise pour faire face aux décalages de trésorerie entre ses décaissements et ses encaissements. En l’anticipant, il sera possible d’optimiser son besoin en fonds de roulement

Anticiper son BFR pour mieux le maîtriser

Le BFR offre un aperçu sur l’autonomie financière d’une entreprise puisqu’il permet de connaître le montant qui doit être disponible dans la trésorerie pour régler les dettes de l’entreprise à l’échéance. Les créances clients ne sont pas toujours immédiatement payées, les stocks mettent du temps à s’écouler, mais l’entreprise doit continuer à payer ses dettes et ses salariés. Le BFR est l’un des rares indicateurs qu’il vaut mieux garder en négatif. Il est indispensable d’anticiper son potentiel BFR en le calculant régulièrement pour pouvoir honorer ses dettes dans les temps impartis sans faire face à un lourd découvert bancaire. Vous pourrez alors savoir si les flux de trésorerie sont suffisants ou bien s’il va falloir réfléchir à comment optimiser son besoin en fonds de roulement ou à comment le financer.

Calculer son BFR

Il est possible de calculer son BFR facilement grâce à son Bilan comptable. Sur ce dernier, le BFR correspond à la différence entre l’actif circulant et le passif circulant :

  • BFR = actifs circulants – passifs circulants

Vous pouvez effectuer vous-même le calcul en vous basant sur la formule suivante :

  • BFR = (montant des stocks en cours + montant des créances en cours) – dettes
Calculer son BFR

Interpréter son BFR

Après avoir calculé votre besoin en fonds de roulement, il est important de savoir l’interpréter. Trois possibilités sont envisageables :

  • Un BFR positif = besoin en financement supérieur aux ressources de l’entreprise, donc déficit dans la trésorerie
  • Un BFR nul = besoin en financement égal aux ressources, la trésorerie est équilibrée
  • Un BFR négatif = besoin en financement inférieur aux ressources, l’entreprise dispose de ressources en fonds de roulement

Les leviers pour optimiser son besoin en fonds de roulement

Le BFR varie en fonction de différents éléments comme les délais de créance, les délais de paiement fixés par les fournisseurs, la durée du cycle d’exploitation de l’entreprise, le niveau ou encore la rotation des stocks. Pour optimiser son besoin en fonds de roulement, il va alors falloir ajuster ces différents leviers d’action.

Mieux gérer ses facturations

Cela implique de faire attention aux potentielles erreurs de facturation et aux oublis. L’objectif étant de faire entrer de la trésorerie pour optimiser son besoin en fonds de roulement, il sera intéressant de réduire les délais de paiement, ou demander un acompte aux clients. Il ne faut pas oublier d’actualiser les CGV, et mettre en place une politique de relance stricte pour faire respecter ces nouvelles conditions.

Négocier avec les fournisseurs

Pour commencer, choisir des fournisseurs fiables avec des délais de livraison courts sera plus avantageux. Le stock pourra être utilisé et mis en vente plus rapidement. Ensuite, être payé avant de payer évitera d’avoir un BFR positif. Il est important de négocier des délais de paiements plus longs si possible.

Penser aux dettes fiscales et sociales

Parfois, optimiser son BFR est possible en effectuant de simples petites modifications. Par exemple, en préférant un versement trimestriel des dettes fiscales et sociales et une récupération mensuelle de la TVA.

Ajuster les stocks

La quantité et le niveau de rotation des stocks sont aussi à prendre en compte. Il vaut mieux éviter les stocks dormants qui augmentent le besoin en fonds de roulement tant qu’ils sont invendus.

Réfléchir à une solution pour financer son BFR

Après avoir optimiser son besoin en fonds de roulement, si ce dernier reste positif, l’entreprise aura besoin de trouver un moyen de financement. Différentes solutions sont possibles pour financer son BFR : 

  • Négocier un découvert bancaire autorisé si votre BFR est peu élevé
  • Apporter des fonds propres si vous en avez la possibilité
  • Faire une demande de crédit à votre banque
  • Opter pour une méthode de recouvrement de créance comme la cession dailly ou l’affacturage
  • Chercher des investisseurs pour obtenir des financements 
Top

Contactez-nous